#WhyIHateInstagram

Really ?

Ce qui me dérange dans ce monde, c’est qu’il mord la main qui le nourrit. Vraiment. Il n’y a rien que les gens aiment tant que de critiquer durement tout ce qui fait leur confort et leur amusement. #WhyIHateInstagram c’est exactement ça…

capture twitter

(Ceci est une capture d’écran. Non je maîtrise pas encore le truc pour citer des tweets proprement)

Tout le monde s’est rué sur Instagram parce que c’est fun, c’est facile, c’est flatteur pour l’ego. Et déjà, les TT de Twitter incitaient aujourd’hui à dire ce qu’on déteste sur cette plateforme. Juste le dire, hein. On va quand même pas aller jusqu’à se désinscrire. Naan, on est post-moderne-désabusé, on connaît les défauts du système, on a de l’esprit critique, tu vois. On est un observateur lucide de son siècle. Dont on n’a pas le courage de se secouer. Blah.

J’ai l’air de faire ma maline, là, mais pas trop en fait. Les heures que je passe sur internet de blog en série et de série en blog, je les déplore, mais je ne m’en secoue pas non plus.

On est des fichus mous, hein ? Dieu a bien de la patience. Faudrait peut-être arrêter d’en abuser.

Bon, mais au-delà de la minute auto-exhortation (qui fait jamais de mal)… Vous ne vous dites pas qu’il y a quelque chose de pourri, dans ce royaume ? Le terrestre, oui, pas le céleste, évidemment. Ce royaume où on reconnaît volontiers que nos jouets sont vraiment trop débiles ; non, que les autres qui jouent avec sont débiles. Ok, ça m’arrive d’être un peu débile avec aussi. Mais regarde, LUI, il est tellement grave. Oh, et si c’était le jouet qui nous rendait débiles ? Tiens, ça ferait un bon tweet, ça. Ah non, attends, j’ai une notification fb. Haha bien vu. Bon, je voulais twitter quoi, déjà ? Pff, je sais plus, ça devait pas être très drôle.

« J’ai vu un homme qui se croit sage : il y a plus à espérer d’un sot que de lui. » Proverbes 27, 12

NB : Non, j’ai pas Instagram. Si vous voyiez la splendeur de technologie qui me sert de téléphone (le must have de 1998, oui madame), vous ne poseriez même pas la question.

Publicités

6 réflexions sur “#WhyIHateInstagram

  1. Un visiteur qui laisse un message dit :

    Ah, l’attrait du peut-être utile, du potentiellement intéressant, du probablement distrayant ; apprendre à déconnecter réellement l’ordi, ne pas juste le laisser en veilleuse  » au cas où » … accepter que les mails soient des conversations en différé … ou comment se réjouir d’un moyen de plus que nous propose la société pour apprendre à se saisir de la paix de Dieu ? 🙂

  2. Merci pour l’article. Je n’ai rien à ajouter d’intelligent. Mais je commente juste pour dire: je suis content que tu parles de l’effet des technologies. Il faut qu’on en soit conscient et qu’on agisse.

  3. Hello !

    J’aime beaucoup !
    Ce que tu écris et comment tu l’écris.

    C’est drôle mais il semble que ce sujet préoccupe de plus en plus de personnes au sein du corps de Christ. Lors d’une réunion de moniteurs d’école du dimanche de mon église locale, nous avons justement abordé ce problème !

    Est-ce bon signe(cygne d’étang ?), cette prise de conscience généralisée ? Je pense que oui.

    Bonne continuation !

    Fraternellement,

    « Pep’s »

    PS : « j’ai pas » non plus Instagram(astram gram ?). Je n’ai même qu’un téléphone fixe et en suis resté à (ce qui me paraît être)l’évidence qu’un téléphone sert à appeler et être appelé, et non pas « à téléphoner en plus » ! 😉

    • « Un téléphone pour téléphoner ! » c’est la phrase que je sortais à tous les coups aux vendeurs quand je devais en changer. Manque de pot, ils interprètent ça comme « refile-moi ce que tu as de plus pourri en magasin, du moment que ça a un clavier et un micro » et ils s’en donnent à cœur joie. Du coup je réfléchis à une formulation plus subtile pour la prochaine fois que ça m’arrivera…

      Pour revenir au spi, la prise de conscience… je ne suis pas sûre qu’elle soit généralisée. Autour de moi je vois deux attitudes chez les chrétiens : soit les gens ont de toute façon une attitude assez prudente vis-à-vis des nouveaux médias, donc ne sont pas trop touchés, soit ils suivent le mouvement général en se disant qu’il faut « être présent » partout, ce qui n’est pas faux… mais risque de nous engloutir, comme Stéphane l’exposait sur son blog (http://notreeglise.com/2013/03/11/4-raisons-pourquoi-je-fais-un-jeune-dinternet/). Donc je crois qu’on doit continuer à parler de ce sujet !

  4. Hello !

    En effet ! J’avais aussi beaucoup aimé ce billet de Stéphane à ce sujet.

    Peut-on se dispenser d’être « radical », dans cette prise de conscience et son application concrète ?(dans le sens du « geste à poser »)

    Sur ce point, j’ai rajouté mon « grain de sel »(merci à toi pour ton encouragement), avec un brin de provoc’ : http://pepscafeleblogue.wordpress.com/2013/04/18/on-en-calcula-le-prix-ou-actes-19v18-20-xxie/ (l’un des incontournable pour « éduquer » dans ce sens est de donner l’exemple) et aussi http://pepscafeleblogue.wordpress.com/2013/04/19/ou-bienles-biens-ou-bienles-personnes/

    Bon WE !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s