Avent 2013 – 7 décembre

Jésus est venu dans la faiblesse.

Drôle d’idée, c’est vrai, de venir comme un enfant. Non seulement c’est sans défense, il faut s’en occuper, mais un bébé ne peut pas parler, pas enseigner… autant dire tout de suite qu’on perd 15 ans à attendre qu’il soit prêt pour sa mission.

Dieu aurait pu se présenter sous forme adulte d’emblée, Il en a le pouvoir (le pouvoir, c’est pas le problème pour Lui en général) et ça n’aurait pas empêché de montrer qu’Il s’abaisse à venir parmi nous, dans un corps d’homme avec ses limites et ses fragilités.

Mais non…

Dieu n’a pas méprisé ce temps de l’enfance, cette lente formation de la personne.

Au contraire, dans toute sa vie Jésus montrera et enseignera combien les petits enfants sont chers à son Père et à lui.

En venant comme un enfant, Jésus nous enseigne à ne pas mépriser les petits commencements.

"C'est quoi ce petit machin qui bouleverse ma vie ?"

« C’est quoi ce petit machin qui bouleverse ma vie ? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s