Avent 2013 – 15 décembre

Non, ne cherchez pas l’article du 14 décembre, il n’y en a pas. Pas réussi ni à trouver l’inspi pour le rédiger à l’avance, ni à trouver une minute hier. Comme quoi il n’y a pas de triche dans cette série, personne n’est parfait.

Jolie coutume de Noël anglo-saxonne que j’ai découverte aujourd’hui : les Christingles. Vous ne connaissez pas, c’est normal. Voyez plutôt.

via thisischurch.com

via thisischurch.com

C’est un petit bricolage symbolique pour raconter Noël aux enfants (et aux plus grands), et c’est surtout – interprétation personnelle – un prétexte pour allumer des bougies au culte, ce qui donne tout de suite une atmosphère sympa.

1- tu prends une orange. Et comme dit la poésie, « Le monde est comme une orange, Lola ». (une papillote à celui qui me retrouve la référence)

2- tu l’entoures d’un ruban rouge. Rouge comme le sang du Christ, donné pour le monde.

3- tu plantes une bougie sur l’orange : devinez ce que ça symbolise, une bougie allumée sur l’orange qui représente le monde ? Oui, bravo, la venue de Christ lumière du monde, vous êtes vraiment trop forts, comme dirait mon pasteur qui est très doué pour s’adresser aux enfants.

4- tu enfiles quelques bonbons sur des cure-dents que tu piques dans l’orange. Quoi, on torture le monde ? Mais non, on le bénit, si si, mettez-vous dans la peau d’un enfant et concentrez-vous sur ce que vous évoquent les haribo plutôt que sur la souffrance de l’orange.

5- tu allumes la bougie et tu confies à l’enfant émerveillé, mais tu fais gaffe à l’éteindre avant qu’il ne croque dans les bonbons.

6- tu lui épluches l’orange -ou la clémentine- parce qu’il aura la flemme de le faire tout seul.

7- tu ramasses tous les rubans rouges, bougies et cure-dents qui traîneront bien entendu n’importe où après le service.

Hormis les traces de mauvais esprit que je ne me refuse pas, j’ai beaucoup aimé cette idée. Le fait d’associer les enfants au culte de Noël, ça vous semble peut-être évident, mais ce n’est pas fait partout, et j’ai vraiment apprécié la façon dont ça s’est déroulé ce matin. La foi toute simple avec laquelle les enfants reçoivent la bonne nouvelle de la venue de Jésus, elle colle un grand sourire aux lèvres.

Non, je ne finirai pas par un « accueillons Christ dans nos cœurs comme des enfants ». D’autres l’ont dit bien des fois et mieux que moi. Et je suis heureuse de savoir que la venue de Christ résonne dans nos cœurs différemment que dans ceux des enfants, parce que la « lumière dans l’obscurité » est une image d’autant plus parlante et réconfortante à mesure qu’on est amené à rencontrer cette obscurité dans notre vie.

Mais ça ne diminue pas mon sourire devant le contentement des enfants qui mangent leurs haribo.

Publicités

3 réflexions sur “Avent 2013 – 15 décembre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s