Avoir 23 ans en 2015 – partie 2/2

jeune étincelle à offrir

(Lire le premier article)

Mes mots sont durs. Ils sont d’abord dirigés contre moi-même. Cet insupportable auto-apitoiement que je pratique avec tant d’aisance n’est pas normal.

Tu ne sais pas quoi faire parce que trop de possibilités s’offrent à toi, et que la peur de l’échec te ronge ?

Ou bien parce qu’il est tellement plus facile de rester dans ton canap ?

On peut le dire : ici, c’est un blog de riche. On traite de problèmes de riche. Reprenons à la base. Déjà, ce que tu fais, fais-le bien.

Tu as un boulot ? Félicitations. Ne t’empresse pas de rejoindre tes collègues blasés dans le dénigrement pernicieux  – certes jouissif, mais pernicieux – du boss, des clients, des fournisseurs, du service compta, bref, du bouc émissaire choisi. (Dans mon service, ce serait l’administration centrale. Ou l’Union européenne. On en a plein.) Ne t’empresse pas de conclure que tes missions n’ont pas de sens parce que untel te met des bâtons dans les roues de toute façon, de les accomplir mécaniquement comme un rouage parmi tant d’autres d’une grande machine qui grince de partout et dissipe les 3/4 de l’énergie qu’on lui donne. Ta conscience professionnelle ne changera peut-être pas le monde, mais ton abandon n’honore pas Dieu (Ecclésiaste 10, 16-18).

Hors de ton travail, c’est pareil. Tu as un logement ? Chanceux. Garde-le propre. Fais-toi à manger correctement. Apprends à réparer ce qui est cassé au lieu de le balancer à la poubelle ou de l’apporter à tes parents pour qu’ils règlent le problème pour toi. Fais tes comptes. Équilibre ton budget. Comprends pourquoi tu paies tant d’électricité ou de téléphone. Range tes papiers dans un classeur ou une boîte au lieu de les empiler n’importe comment. Ton ordre ne changera peut-être pas le monde, mais ta négligence n’honore pas Dieu.

Tu as des amis ? Cultive la relation. Prends de leurs nouvelles. Va boire un verre. Invite-les pour un match ou une pizza. Pas besoin de faire des trucs très compliqués. Demande-toi juste ce qui leur ferait du bien, et qui dépend de toi.

Tu as de la famille ? Pareil. Tes grands-parents sont encore en vie ? Trop cool ! Garde le contact. Une petite carte de temps en temps, un coup de fil, une visite s’ils ne sont pas trop loin… Imagine-toi à leur place dans 60 ou 70 ans, tu aimerais que tes petits-enfants agissent comme si tu étais déjà mort ?

Tu es en froid avec eux ? Avec tes parents ? ton frère, ta cousine, ton caniche, ton pote, ta collègue ? Voilà un challenge pour toi ! Ne baisse pas les bras. Propose une activité, une visite. Fais un premier pas (Jacques 2, 14-17).

On n’a jamais les mains vides. Il suffit de regarder autour de soi, par cercles concentriques. A chaque cercle, si tout est ok (autant que ça dépend de toi, en tout cas), tu peux élargir au cercle suivant (Romains 15, 2-3).

Bien sûr, si tu as un truc précis en tête, une passion, une cause qui te tient à cœur, une nouveauté excitante dans ta vie, pas besoin de dérouler tous tes cercles avant d’y aller. Les opportunités qui se présentent peuvent très bien être envoyées par Dieu. Il faut essayer. Mais personne n’a le droit de dire « je n’ai rien à faire »… « je ne sers à rien »… et de le prendre pour excuse pour rester sur son canapé.

Peut-être qu’on va se lancer dans des projets qui n’aboutiront finalement à rien.

Peut-être qu’on fait trop de trucs et qu’on va devoir renoncer à certains.

Mais on aura toujours appris des choses, rencontré des gens, canalisé notre énergie, utilisé nos aptitudes, on se sera fabriqué des souvenirs et de la sagesse.

Surtout, on aura fait bon usage de la vie qui nous est offerte, et de la liberté que d’autres nous envient, de la jeunesse – « nos plus belles années » qu’ils disaient – qui ne revient pas.

Au lieu de regarder les autres vivre sur ton écran, vis, toi. Tu récolteras peut-être quelques plaies et bosses, mais ce sont les risques du métier. Tu pourras les exhiber plus tard, et elles te raconteront une histoire !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s