Ce qui finit toujours par sortir

(Photo Whatknot)

En ce moment il arrive tous les jours dans ma boîte mail un message sur le pouvoir de la parole. C’est le challenge sur 30 jours d’un site américain que j’aime beaucoup, Revive Our Hearts. Du coup j’ai jamais fait autant gaffe à ce que je dis toute la journée. Une chose flagrante : ce que je pense finit toujours par sortir.

Exemple : si une amie ou un collègue m’agace, peu importe tous les efforts que je fais tous les jours pour ne pas verbaliser mon agacement devant témoins, il y a toujours un moment où ça sort. Parce que je suis prise au dépourvu, parce que ce jour-là je n’ai pas le courage de me retenir, parce que ce sont les autres qui ont commencé et c’est si tentant de renchérir… Il ne suffit pas que je m’efforce à la bienveillance dans mes paroles, si je ne la cultive pas aussi dans mon cœur ça ne marche pas. Ou pas jusqu’au bout. Lire la suite

Publicités

Les réseaux sociaux, « la vraie vie » et moi

(source photo : unsplash.com)

Quelles sont les choses que nous laissons nous définir ? question posée par l’auteur du livre « Radicalement ordinaire ». Il partage son sentiment que nous avons laissé les réseaux sociaux, nos relations sur internet, prendre trop de place dans notre vie, jusqu’à nous définir. Que veut-il dire par là ? C’est à la mode de dire « j’ai laissé facebook me définir », « j’ai laissé la télé me définir ». Est-ce que ça veut dire que facebook décide de qui je dois être, comment je dois me comporter ? Dans cet exemple, ce serait plus précisément l’opinion que mes « amis facebook » ont de moi qui décide de comment je dois me comporter, parce que leur approbation est plus importante que tout pour moi. Le nombre de likes et de commentaires est le baromètre pour mesurer la réussite de ma vie, l’intérêt de ma personne. Lire la suite