Tu peux tout recommencer

jack-finnigan-602535-unsplash

Fin de Carême ce soir.

Le Carême est revenu à la mode chez les protestants, davantage de personnes s’interrogent sur la façon de donner une tonalité particulière à cette période. C’est intéressant, ça peut produire beaucoup de bons fruits. Pourvu toutefois que ça ne devienne pas une performance spirituelle. Il n’y a rien à réussir, rien à gagner : le sens du chemin vers Pâques est justement de se remémorer que par nous-mêmes nous ne pouvons nous sauver, c’est pourquoi Christ est venu, a souffert, est mort. Mais Il est ressuscité !

Ça tombe bien qu’il ne s’agisse pas de réussir, parce que je n’ai rien « réussi » d’intéressant pour ces quarante jours, et tout juste vais-je « réussir » à écrire un petit article ici. Je le fais parce que je voudrais parler de la beauté de Pâques… mais les mots me manquent et chacun peut la vivre dans sa vie. Encouragée par les nouvelles qui nous viennent d’Irak cette semaine, je voudrais vous partager ma conviction profonde que rien n’est impossible à Dieu et qu’il peut créer des nouveaux commencements partout, même là où règne le désespoir le plus complet. Lire la suite

Publicités

L’an de grâce 2016

Non non mon ordi n’a pas grillé sous une attaque sournoise de thé renversé, je n’ai pas été opérée en urgence d’une maladie grave, je n’ai pas non plus décidé qu’écrire c’est nul et fatigant et que je me reconvertis dans la course à pied (d’ailleurs c’est fatigant aussi), je n’ai même pas d’excuse (à part 6 semaines sans internet chez moi mais si vous comptez bien ça fait largement plus de 6 semaines que le blog roupille). Et en fait faut-il vraiment une excuse ? Si le blog vous a manqué j’en suis désolée (et très touchée), ce n’est pas que je m’en fichais, mais simplement, je n’avais rien d’intéressant à écrire. Il y a suffisamment de voix intéressantes et justes à écouter, il ne me semblait pas utile de m’obliger à y ajouter la mienne juste pour faire « coucou je suis encore là ».

Vieille expression, « l’an de grâce ». Avec tous les événements tragiques abondamment médiatisés cette année, serait-il exagéré ou déplacé de parler d’une année de gr Lire la suite

L’obéissance, un jour à la fois

(image via pexels.com)

(image via pexels.com)

Une question est restée sur mon cœur depuis deux jours : y a-t-il quelque chose dans ma vie que je sais être la volonté de Dieu, mais que je n’applique pas ?

La réponse me travaille : oui, il y a une habitude de pensée dont j’ai identifié la toxicité depuis longtemps, pour autant je me sens sans aucune force pour y résister. J’ai déjà jeûné de cette pensée, durant quelques jours ou semaines, à plusieurs reprises dans ma vie, mais elle revient toujours ensuite, et n’a rien perdu de sa force d’attraction. Lire la suite