Médisance, la suite

pexels_skeptical_man

J’avais écrit il y a quelques mois sur la médisance. Je peux témoigner aujourd’hui que l’approche proposée – en gros, se voir comme le protecteur de la réputation des autres – s’applique de façon concrète, et donne des résultats. Choisir de porter un regard bienveillant sur l’autre, un regard inspiré par le regard de Christ sur moi, fait une réelle différence dans les rapports, à un point que je ne soupçonnais pas. Comme le disent les petites béatitudes*, « vous passerez pour des naïfs, mais la charité est à ce prix ».

Je suis souvent passée pour naïve ces derniers mois en défendant une personne contre l’avis général – et notamment contre ma propre intuition. En m’obstinant à interpréter favorablement tout ce qui pouvait l’être, à contextualiser les erreurs, à pardonner, à user de patience.

Il y a eu, et il y a encore, bien des moments où ma patience a faibli, où la bienveillance ne s’est pas exprimée autant qu’elle l’aurait dû, où j’ai laissé l’agacement ou la moquerie prendre le contrôle de mes paroles. C’est un chemin de progrès, je ne suis pas arrivée au bout. Lire la suite

« I take good care of everyone »

La chronique ciné de Lucy Dawson, version indé.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser suite à mon premier choix de film (bonjour le blockbuster), je suis une grande fan des petits films indépendants qui ne sortent dans quasi aucun cinéma. Du coup, si vous voulez les voir, les sites de streaming sont vos amis !! Et puis après on les achète bien sûr hop hop hop !! ne croyez pas que je vous encourage dans la voie de l’illégalité quand même rhooo… Lire la suite

Avent 2013 – 12 décembre

On joue petit bras aujourd’hui. Juste une petite image.

thou art coming to the king 52home

(source : 52home)

 On revient à l’idée de lundi, quel cadeau apporter à un Roi ?

Quand je vois le peu de courage que j’ai pour lui apporter mon cœur… et pourtant c’est tout ce qu’Il souhaite.

Mais malgré le peu de temps que je lui laisse dans une journée comme celle que je viens de passer, malgré mon inconstance, malgré de ridicules élans de vanité, Il est venu pour moi.

Abaissé jusqu’à ma condition, pourtant Il ne s’est pas abaissé à mes lâchetés. Il est venu montrer la voie lumineuse où Il aimerait me voir, nous voir marcher…

« Moi non plus, je ne te condamne pas ; va et dorénavant, ne pèche plus. » Jean 8,11

(Juste pour info, pour ceux qui s’inquièteraient, j’ai pas commis adultère aujourd’hui… Sauf si on considère la glande sur internet au lieu de s’atteler à l’écriture comme un adultère mental)